CNAM
article2

Le Mooc, une révolution de l’enseignement supérieur

03 mars 2015

Le Mooc (Massive Open Online Courses), ou le Clom dans son appellation francisée (Cours en Ligne Ouvert et Massif), a été créé en 2001 aux Etats-Unis et s’est considérablement développé en France à partir de 2013, notamment sur la plateforme numérique FUN (France Université Numérique).

Il s’agit de cours en ligne, gratuits, accessibles à tout un chacun et dispensés par des établissements d’enseignement supérieur dont le Cnam. Ces Mooc se présentent comme de véritables cours magistraux, organisés autour de vidéos brèves, de quizz, d’interactions avec les enseignants et d’une validation finale par QCM, permettant à la délivrance d’une attestation de réussite.

Avec plus de 200 000 internautes inscrits à la plateforme FUN, on peut aisément parler d’une véritable Mooc-mania.

Les Mooc du Cnam remportent un franc succès

Pour répondre aux attentes de ses publics, le Cnam se donne pour objectif de proposer 70% de sonoffre de formation au format numérique, permettant de déployer des modes d’apprentissage pluriels(présentiel, hybride, à distance) et d’assurer l’accessibilité de son offre à tous, partout et à tout moment. C’est donc tout logiquement qu’il s’est approprié l’outil du cours en ligne massivement ouvert.

Avec sept Mooc à son actif, et de nombreux à venir cette année, le Cnam prend une part active à l’innovation pédagogique. La demande est croissante. Le Mooc de Cécile Dejoux, maître de conférence en Sciences de Gestion, intitulé « Du manager au leader », a réuni 36 000 auditeurs. Face à ce succès, une nouvelle édition de ce Mooc sera proposée en février 2015.

Une nouvelle façon d’apprendre et de nouveaux publics

La véritable révolution avec les Moocs consiste à ouvrir au plus grand nombre, sans distinctions, sans pré-requis, sans discriminations, un accès à des enseignements proposés par des experts. Ceux qui, auparavant, n’auraient jamais imaginé accéder aux plus grands établissements d’enseignement supérieur y ont désormais accès. Le Mooc, à l’heure du 2.0, permet également un grand nombre d’interactions entre les milliers d’internautes/auditeurs.

Aussi loin que nous puissions être, dans la forme, des origines du Conservatoire National des Arts et Métiers, le Mooc continue, par les opportunités qu’il offre, à faire vivre plus que jamais les missions originelles du Cnam, à savoir « enseigner à tous et partout ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *