CNAM
cnam-formation

La reconnaissance des diplômes du Cnam.

04 avril 2015

La question est fréquente, et légitime. Les diplômes du Cnam sont-ils reconnus ? Autrement dit, ont-ils un véritable impact sur le marché de l’emploi et permettent-ils de d’intégrer un cursus d’études supérieur dans un autre établissement ?

La reconnaissance par l’État

L’État reconnaît tous les diplômes qui sont inscrits au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP). Ce répertoire est un label de qualité qui reconnaît une formation dont la valeur professionnelle a été prouvée sur les marchés de l’emploi et des entreprises. C’est un référentiel métiers en termes d’acquisition de compétences et non plus en termes de contenu de formation. Les titres inscrits au RNCP ont ainsi une orientation fortement professionnelle.

Figurent dans ce registre tous les diplômes nationaux, qui s’inscrivent dans le schéma LMD (Licence, Master, Doctorat). Ce dispositif permet au Cnam d’inscrire son offre dans un contexte international et de l’insérer dans le cadre européen de l’harmonisation des diplômes. Si une grande partie des diplômes proposés par le Cnam sont inscrits au RNCP, certains ne le sont pas, soit parce qu’ils font l’objet d’une procédure d’homologation ou de renouvellement d’homologation (celle-ci doit être renouvelée tous les trois ans), soit parce qu’il s’agit de diplômes d’établissement (comme le Magistère). Ces diplômes n’ont pas de reconnaissance nationale mais profitent de la notoriété des enseignements du Cnam. Ils peuvent toutefois, dans certains cas, constituer des passerelles vers des titres RNCP ou des diplômes nationaux. Si un diplôme d’établissement ne bénéficie pas d’une reconnaissance automatique, il peut néanmoins être reconnu par certains établissements, soit partiellement, soit en intégralité.

Une reconnaissance historique du Cnam

Les formations du Cnam bénéficient d’une reconnaissance certaine dans tous les milieux professionnels. Fort de plus de deux siècles d’existence, cet organisme s’est forgé une solide réputation et a formé des personnalités majeures comme le physicien Sadi Carnot, le président Paul Doumer, Louis Pasteur, les ministres Bernard Kouchner et Francis Mer, l’actuel premier ministre sénégalais Mohammed Dionne ou encore le prix Nobel d’économie Robert Solow. Etudier au Cnam est un atout indéniable que n’importe quel auditeur peut faire valoir sur le marché de l’emploi, quel que soit son parcours, sa spécialité ou son niveau d’étude.

Le cas particuliers des certificats du Cnam

Les certificats du Cnam ne sont pas inscrits au RNCP. Il s’agit d’une qualification d’établissement, qui apporte une expertise reconnue dans divers domaines. Ce sont les formations les plus courtes proposées par le Cnam. Les unités d’enseignement qui les composent appartiennent toutes à la filière correspondant à une formation diplômante supérieure, c’est à dire qu’il s’agit de sous- ensemble d’un diplôme. Cela permet de se fixer un objectif à court terme en tenant compte du fait que si l’on continue de capitaliser des UE, ces dernières rentrent intégralement dans la composition de son diplôme.

Les titres d’Ingénieur du Cnam

Accrédité par la Commission nationale des Titres d’Ingénieur (CTI : organisme officiel indépendant créé en 1934), le titre d’ingénieur du Cnam est réputé pour sa connaissance du monde professionnel. Ce titre apprécié mondialement bénéficie d’une reconnaissance particulière le plaçant à un niveau supérieur de connaissance et d’expérience professionnelle au Master classique du LMD. A cet effet, le titre d’Ingénieur confère le Grade de Master.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *